LE SUCRE

Le mot SUCRE vient du "grec" saccharum, dérivé du sanskrit "sarkara". L'origine du mot "sarkara" est "sri" "brisé" qui exprime l'état du sucre réduit en fragments.

Le sucre est une substance de saveur douce extraite de la canne à  sucre. Il est majoritairement formé d'un composant nommé saccharose. Dans le cadre de l'agriculture biologique, les cannes, sans leurs feuilles, sont pressées plusieurs fois pour en extraire le jus (70 à  80 %). Initialement dans l'histoire, les gens mâchaient la canne à  sucre brute pour en extraire sa douceur. Le sucre blond de canne peut s'utiliser dans les desserts lactés, thés, cafés, chocolats et dans les pâtisseries. Il peut aussi s'utiliser dans la confection des confitures ou des compotes.

ORIGINE DU SUCRE

Les hommes se sont battus pour conquérir le sucre. En effet, dans la préhistoire l'homme trouve le sucre nécessaire à  la vie dans le miel.

Le sucre tel que nous le connaissons est apparu en Inde (on parle alors d'un "roseau donnant du miel sans le concours des abeilles") ou l'on cultive la canne à  sucre depuis l'Antiquité.

Jusqu'à  la fin du Moyen Age les Arabes sont les principaux producteurs de sucre. Les chevaliers le ramènent en France au XI ème siècle à  leur retour de croisade de Palestine et de Syrie.

Quand le sucre a été importé en Angleterre pour la première fois en 1264, il était considéré comme un remède qui soigne les plaies. On l'achète d'abord chez les Apothicaires. Puis on commence à  l'utiliser dans la cuisine, mais c'est un produit de luxe que seulement les riches pouvaient acheter.

C'est au XVI ème  siècle que la culture de la canne à  sucre se répand dans les colonies françaises des Antilles. La consommation en Europe s'accroît avec l'arrivée du thé, du café et du chocolat que l'on boit dans les salons mondains. 

LE SUCRE DE BETTERAVES 

C'est sous le règne de Napoléon 1er au moment du blocus continental contre les anglais en 1810, qui empêchent le sucre d'entrer en France, que le propriétaire d'une raffinerie Benjamin Delessert réussi à industrialiser le sucre de la betterave. La méthode d'extraction du sucre à partir de la betterave est nommée Bonmatin. En récompense, Napoléon le fait chevalier de la Légion d'honneur. Le sucre devient alors une denrée moins onéreuse et plus accessible pour tous.
La France est le premier pays producteur de betteraves sucrières dans le monde. 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Delessert

LE SUCRE EN MORCEAU

Jusqu'en 1854, le sucre n'existe que sous forme de pain. Le cassage du sucre, avec un couperet et un marteau spéciaux, était la tache quotidienne et monotone des commis d'épiceries. Le résultat, donnaient des éclats de sucre inégaux et pas toujours tres propres. Un épicier, Eugène François, eut alors l'idée de remédier à  cet état de chose, en cherchant un moyen d'obtenir des morceaux de sucre réguliers. Son matériel pour découper les pains de sucre en rondelles, puis les rondelles en morceaux était au départ assez rudimentaire, mais il lui suffisait pour offrir aux ménagères enchantées des morceaux bien géométriques. Pendant vingt ans, Eugène François perfectionne son système de sciage et de cassage, et en novembre 1875, il dépose le brevet de la "Casseuse François". Plus tard, Louis Chambon, met au point une machine à  agglomérer le sucre en poudre en morceaux. Au lieu de découper des morceaux, la "chaine Chambon" permet de souder entre eux des cristaux de sucre humidifiés à  chaud.

C'est d'ailleurs toujours cette méthode qu'on utilise aujourd'hui.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 9 juin 2018